Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Série Folie

[Critique] The Flash, un éclair de génie

25 Mai 2015 , Rédigé par Nicolas Gardères Publié dans #Critique, #The CW

[Critique] The Flash, un éclair de génie

Après deux saisons de Arrow, The CW a voulu étendre son univers DC Comics en introduisant un personnage bien connu des fans de super-héros, The Flash. Avec un univers des plus passionnants que les adeptes de comics connaissent bien, la retranscription à la télévision était très attendue, et en une saison, The Flash a globalement mis tout le monde d'accord.

Lors de l'annonce de Grant Gustin dans le rôle de Barry Allen, certaines craintes pouvaient être justifiées quand on voit que l'acteur n'a pas forcément beaucoup d'expérience et que celle-ci se résume banalement à Glee. Pourtant, dès les premières épisodes, le jeunehomme s'avère parfait pour le rôle et ne cessera de démontrer, épisodes après épisodes, que le costume lui va à merveille.

« The Flash a commencé tout gentiment pour finir en apothéose. Gros coup de coeur pour le personnage de Barry Allen. » @CleliaGo

Grant Gustin transmet alors parfaitement cette ambiance fun et légère tout au long de la série. Dès ses débuts, la série ne se prend pas totalement au sérieux et garde un côté déjanté fort bienvenu. Ce n'est pas pour autant que la série ne saura pas être sérieuse et mature quand il faut, et elle joue même très bien la balance entre ces deux ambiances pourtant moyennement compatibles.

Si la série a une ambiance particulièrement sympathique et agréable, elle n'en oublie pas de jouer avec les émotions de nos personnages. L'exemple des scènes entre Barry et son père est une évidence avec une alchimie particulièrement efficace entre deux personnages qui vont réussir à nous transmettre leurs émotions avec beaucoup de facilité.

La série a également ce petit côté geek fort apprécié. Chaque épisode est bourré de références cinématographiques et clins d'oeil à tout autre type d'oeuvre. En passant par les oeuvres les plus accessibles comme Star Wars ou encore The Walking Dead mais en n'oubliant pas les références que seuls les fans des comics comprendront, le moins que l'on puisse dire, c'est que The Flash nous gâte. Surtout que c'est généralement très bien amené même si ça manque parfois un peu de subtilité, mais qu'importe, on prend un pied phénoménal.

En bref, une ambiance des plus appréciables à laquelle on va s'accrocher et qui s'avère très réussie grâce à des personnages tels que Barry, Cisco ou encore Felicity qui apportent beaucoup de fraîcheur. Cette ambiance permet déjà à la série de disposer d'une certaine identité, preuve que la série est déjà grande.

« Génialissime du début à la fin, plein de rebondissements et captivant. » @AliceUzeco

Car oui, la série est jouissive en permanence. Et hormis un démarrage un peu poussif et quelques épisodes un peu plus faibles, on assiste à un enchaînement d'épisodes très réussis. En naviguant entre les méchants de la semaine et le fil rouge passionnant autour de Reverse Flash, le tout est suffisamment bien dosé pour nous tenir en haleine jusqu'au bout de la saison.

En une saison, The Flash a alors introduit une bonne dizaine de méchants qui pourront être récurrents et a déjà construit un univers particulièrement solide. La série n'a pas peur de prendre de risques et elle le prouve rapidement en jouant sur les voyages dans le temps à multiples reprises dès cette première saison.

« Pas un seul épisode où on s'est ennuyé. Des retournements de situation omniprésents, une saison excellente. » @voyel_

Les voyages dans le temps sont souvent complexes à gérer, il est nécessaire de garder de la cohérence à tout moment, et The Flash s'en tire particulièrement bien en prenant le temps d'expliquer sa façon de procéder. Si ce côté un peu enfantin et explicatif de la série est parfois un peu gênant, il est ici nécessaire pour expliquer les règles du jeu.

Avec l'introduction des univers alternatifs qui ne devraient désomais plus tarder, The Flash dispose d'une mythologie des plus impressionnantes et continue de la développer avec beaucoup de réussite. La série a également de véritables atouts en terme de révélations plus ou moins inattendues. Le nombre de moments chocs et surprenants en une saison dépasse celui de nombreuses séries après plusieurs saisons. On prend un pied de fou à chaque révélation sur le passé, présent ou futur.

« Une saison bien rythmée avec un fil rouge qui nous donne envie de poursuivre les épisodes. La série a su dès les premiers épisodes imposer son rythme, mais même si la série est réussie, elle a les défauts de CW. » @niquedunne

La série n'échappe pas vraiment aux petits défauts de The CW, et si on évite pour le moment le fan service, on détecte quelques intrigues amoureuses assez mal amenées comme on en a l'habitude sur la chaîne. Néanmoins, ces défauts sont la plupart du temps oubliés face aux autres efforts apportés par la série en terme d'écriture et autres développements.

S'il devait y avoir comparaison, The Flash a écrasé Arrow en une saison, surtout lorsque l'on compare avec la troisième saison de la série de l'archer vert. Néanmoins, les crossovers entre les deux séries sont particulièrement épiques et jouissifs, et on peut même dire que c'est à partir du premier crossover que The Flash a réellement pris son envol.

Hebergeur d'image

En attirant en moyenne 3,84 millions de télespectateurs pour un taux de 1,44 sur les 18-49 ans, The Flash est un véritable succès pour The CW en signant de très bonnes performances globalement très stables. La série a donc de beaux jours devant elles, il ne reste plus qu'à espérer que qualitativement elle ne subisse pas le même sort que sa grande soeur Arrow.

« Une série qui a mis du temps à démarrer mais qui finit en apothéose, avec un scénario complexe et intéressant, tout comme les personnages. » @ethomit

Après une première saison si surprenante, que peut-on attendre de la seconde saison de The Flash ? Quelques éléments de réponses.

  • Rester cohérent. Voyages dans le temps, univers alternatifs... The Flash devra rester particulièrement attentive à la cohérence de tels événements pour ne pas perdre le télespectateur et ne pas se perdre elle-même dans une série qui n'a plus de limites et qui fait un peu n'importe quoi.
  •  
  • Ne pas tomber dans les entraves du style CW. Si les défauts de la chaîne sont encore limités pour The Flash, on espère que la série ne prendra pas rapidement la direction de Arrow durant sa troisième saison. Garder en cohérence et continuer de suivre les bonnes règles du jeu, et éviter de faire du grand n'importe quoi avec ses personnages, devront être une priorité.

En conclusion :

Scénario et intrigues    10 / 10                              Casting et personnages    9 / 10

Image et bande son      9 / 10                               Crédibilité de l'univers      9 / 10

Régularité                         8 / 10                            Implication émotionnelle   9 / 10

NOTE TWITTER *  8,68 / 10

NOTE GLOBALE   8,95 / 10

Après quelques épisodes d'introduction juste bons, The Flash est rapidement montée en puissance en gagnant en maturité et complexité sans jamais se perdre. En une saison, la série a déjà développé une mythologie des plus fascinantes et a enchaîné les retournements de situation inattendus. Le pied est total et on en redemande.

 

* Note calculée sur la moyenne des 17 notes fournies par des membres de la communauté Twitter (@JeanRianflo, @niquedunne, @JordanFoulon, @CleliaGo, @WBeffort, @ShinNiko, @Karimswh, @getpugsnotdrugs, @AliceUzeco, @voyel_, @_Tonyy41, @dim1911, @HELLKNIGHT2010, @LouisRochard, @Vinssouyaya, @ethomit et @Melanie_Large). Un grand merci à eux pour leur contribution.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article